L'Addax

Lina Ougrar

18 Avril, 2020

AGADIR, Maroc – Mammifère, Cétartiodactyles, bovidés, L’addax est un animal historique à travers toute l’Afrique du Nord, qui cependant a été chassé tout au long du XXe siècle. De son autre nom «  antilope à nez tacheté », il peut vivre 28 ans en captivité. Ses habitats naturels sont le désert, ou encore la savane aride. Il se nourrit d’herbe,, de plantes herbacées, des feuilles d’arbrisseau, de fruits, de racines ... et pèse entre 70 à 150 kg.

Deux majestueuses cornes spiralées viennent orner sa tête, mesurant jusqu’à 1 m de long. De ce fait, à cause de leur  ressemblance , il est difficile de différencier le mâle de la femelle.Ils possèdent une couleur blanche à jaunâtre, une tête légèrement plus foncé, avec  une tache de poils bruns qui couvre son front,  et de tache blanche sous les yeux. Ses  larges sabots lui permettent de courir plus facilement sur le sable, malgré une endurance limitée à la course à cause des faibles ressources en eau et en nourriture. L’économie d’énergie est plutôt son point fort.

L’addax est un animal nocturne, crépusculaire, qui dort le jour. Il creuse à lui-même des cuvettes dans le sable pour pouvoir avoir de l’ombre et être abriter du temps. Celui-ci il peut repérer les pluies à une distance pouvant aller jusqu’à 400 km. C’est une espèce farouche, qui a besoin de très peu d’eau et d’humidité. Si celle-ci est au-delà de 50 %, l’Addax est exposé à des dangers de morts, notamment par un simple parasite dans l’eau.

La reproduction aboutit à 1 portée par mammifère, avec une gestation d’environ 10 mois.
Menacés d’extinction, l’addax fait l’objet d’un grand programme de réintroduction dans le sud du Maroc. Les classer par lui c’est une comme une espèce en danger critique d’extinction , avec moins de 300 addax en 2008. Son importation dans les eaux en Europe et en Amérique du Nord semble alors réussir petit à petit. Cependant, le 6 mai 2016, l’extinction imminente  de l’addax à l'état sauvage est annoncé par l’UICN, avec un nombre de 3.

L’extinction imminente créer un espoir de retrouver des individus supplémentaire dans des zones de plus de 100 000 km².  Il y aura alors beaucoup d’efforts pour retrouver cette espèce si recherché. Au-delà de l’Addax, c’est la biodiversité nigérienne qui est en danger.
En effet, au Niger, la législation nationale protège l’Addax. La chasse ou la capture de ceux-ci vivant pour n’importe quelle raison  sont interdites. C’est une  espèce  aussi protégé par la CMS, l’habitat historique de l’Addax tendant jusqu’au Tchad voisin.
L’addax a cependant profondément souffert des répercussions lié aux installations pétrolières exploitée par la compagnie China National Petrolium Corporation ( CNPC), et des nombreux bulldozers.

Un plan d’action a été conçu par Noé et son partenaire SCF, Pour stabiliser la situation en localisant les derniers mammifères et en évaluant leur état. De ce fait, le plan a pour but de renforcer les efforts actuelles visant à développer le pouvoir du service Nigériens dédié à la phones sauvage et à gérer les réserves.
Le dialogue est aussi une part du plan, un dialogue avec les autorités Nigérienne et les entreprises chinoises pour lutter contre le braconnage et réduire l’impact des activités pétrolières notamment dans leurs habitats.
« Malheureusement, le niveau actuel des ressources dédiées à l’addax et sa large répartition géographique dans la zone protégée la plus vaste d’Afrique ne nous permettent pas de nous adapter face a des pressions humaines qui croissent trop vite »


On outre, les mesures majeurs proposés par Noé et la SNCF pour protéger l’espèce sont les suivantes :


- Protéger mais surtout surveiller les derniers représentants de cette espèce

- Coopérer avec la CPNC c’est sur les mesures de conservation d’urgence nécessaire pour empêcher l’extinction de l ‘Addax

- Ne pas chasser et interdire aux militaires l’exploitation de l‘Addax

- Courage et les agences à défendre et à travailler ensemble pour la faune sauvage et la protection des espèces

- Réintroduire des individus élevé en captivité pour renforcer la population existante

- Mener des campagnes de sensibilisation à fin de soutenir les mesures de protection.


Le parc zoologique de Paris nous présente alors le petit troupeau d’Addax, d’environs six individus, présenté au public. Ils sont exposés dans la zone Afrique dans un grand enclos, sableux et des articles pour le plaisir de ces animaux.
Quant au Maroc, le Jardin Géologique de Rabat présente une trentaine d’Addax au public, ceux- ci se laissant aisément observer par le public.

Les Gardiens de l'Atlas Logo
609.png

Les Gardiens de l’Atlas est une communauté, composée exclusivement de Lycéens d’horizons diverses et ayant pour point commun leur envie d’oeuvrer à la création d’un Monde meilleur. 

Abonnez-vous à notre Newsletter

Pour être au courant de tous nos derniers événements, projets et recherches.

Suivez-nous

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White Twitter Icon